Adieu Maman – Simone Gibert –

Par un matin d’hiver

Blanchissant la terre,

Ma mère a disparu,

Morte je l’ai revue …

.

La faucheuse passée,

Son corps frêle allongé,

Son visage tendu

M’était presque inconnu.

.

Sanglotant, j’ai parlé

A ma mère dépouillée

De vie, de sentiments,

J’ai pleuré mes tourments.

.

Pire fût la matinée

En cercueil satiné,

Restés mi-clos ses yeux

Semblaient nous dire adieu,

.

Ou nous scruter encor,

Au-delà de la mort,

Sa bouche ouverte

M’a laissée inerte.

***

photo SG

©Simone Gibert

Etait-ce un dernier cri

Que la mort a surpris ?

Ma douleur avivée

Dans mon coeur est gravée.

.

Les moments malheureux

“Primèrent” sur les heureux,

Tu nous as fait souffrir,

Troublant notre avenir.

.

Détestée et aimée,

Au fil de tes années,

L’avouer j’ose ici,

En serai-je punie ?

.

Dans cette église,

Je me suis surprise

A fixer les vitraux

Et mon coeur a eu chaud.

.

Moi qui suis sans Dieu,

J’ai aimé l’adieu,

Merci à ce prêtre,

Un signe peut-être ?

.

Il y a des années,

J’ai voulu épouser

Un jeune de couleur

Ma famille a eu peur.

.

Cet homme, renié,

Près de moi est resté,

Et quand je t’en parlais,

Jamais tu n’écoutais …

.

Je t’ai perdue Maman !

Mes racines au vent,

Toi dans ton cercueil,

Très long sera mon deuil !

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

23 vues
Simone Gibert

Simone Gibert (142)

Au MAROC depuis l'âge de7 ans.
Etudes secondaires au Lycée de Jeunes Filles à Casablanca.
dans les années 50.

Au Secrétariat d'une Entreprise de Bâtiment à Annecy.

Deux années passées au SENEGAL.

J'aime la nature, la peinture, je m'essaye à la poésie.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Ghazy Belghazy
Membre
22 octobre 2018 10 h 49 min

Un poème touchant, profond, Merci pour ce partage !