À perte de vision – Yann-Jakez

Sonnet

À perte de vision

Longtemps mes yeux floutaient, d’un brouillard sempiternel,
Malgré que j
‘espérais, la peur du noir m’assaille…
Le néant va venir,
quoique ma vue bataille !
Des zones de l’ombre, Cachent déjà le ciel…

Cinquante-cinq années ; De jours… Combien à venir ?
Quelle sera ma vie ?
Dans cette nuit pagaille ?
Il restera les bruits, des musiques paillardes
Parfois des mélodies, la chaleur du soleil…

Aujourd’hui j’entrevois, c’est si fantastique !
Et si demain aussi, ce sera tant magique !
Profiter du sursis, sans toute cécité.

Pour l’instant j’angoisse, aurais-je toujours envie ?

À perte de vision, de tenter d’exister…
Mon esprit vagabond, saura t-il contrer folie ?

– © – 2018 – YJAL

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

20 vues
Yann-Jakez

Yann-Jakez (44)

Mes premiers poèmes basés pour l’instant sur mon enfance bien trop gâtée et sur les aléas de ma vie qui en ont découlé.

Cependant la poésie semble me permettre de trouver une voie exutoire et une lumière vivifiante.

« Écrire ce que l’on a jamais osé dire, décrire ce que l’on aurait jamais du avoir à subir »

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires