Toujours il y a d’l’amour … – Ilef Smaoui

Il y a l’amour dans les déserts
Il y a l’amour dans les airs
Il y a l’amour dans les mers
Il y a l’amour sur les tapis verts

La mer j’ai appris son langage
En plus d’admirer ses images
Je peux très bien lire ses pages
Et comprendre ses messages

Il y a l’amour dans les déserts
Il y a l’amour dans les airs
Il y a l’amour dans les mers
Il y a l’amour sur les tapis verts

J’ai pu lire le désert tous ses vers
Car son langage n’est pas sévère
Il est doux vrai en été ou en hiver
Sur ses dunes j’ai vu comment il persévère

Il y a l’amour dans les déserts
Il y a l’amour dans les airs
Il y a l’amour dans les mers
Il y a l’amour sur les tapis verts

J’ai écouté le vent qui vient s’excuser
Mais la branche est bel et bien brisée
Sa leçon c’est qu’il ne faut pas abuser
D’l’patience d’ceux qui veulent nous amuser

Il y a l’amour dans les déserts
Il y a l’amour dans les airs
Il y a l’amour dans les mers
Il y a l’amour sur les tapis verts

Les tapis verts toujours à bras ouverts
M’invitent à lire leurs naturels vers
A échanger de riches avis avec l’univers
A s’inspirer de leurs divers concerts

Il y a l’amour dans les déserts
Il y a l’amour dans les airs
Il y a l’amour dans les mers
Il y a l’amour sur les tapis verts

Je sais pourquoi je comprends toujours
Leurs chants leurs poésies leurs discours
Pourquoi c’est un lieu de rêves d’inspirations et de secours
Parce que la langue qu’ils parlent c’est la langue de l’amour

Il y a l’amour dans les déserts
Il y a l’amour dans les airs
Il y a l’amour dans les mers
Il y a l’amour sur les tapis verts

 

© Ilef Smaoui – 01/04/2018

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

20 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires