Seul – Jean-Paul Innocenzi

Seul

Seul, dans la ville qui meurt,
Seul dans autre demeure,
Que le ciel et la nuit,
Seul, je marche au hasard,
D’une rue, d’une gare,
De mon coeur qui s’ennuie,

Seul, je regarde passer,
Les couples enlacés,
souriant à la vie,
Seul dans ce monde égoîste,
je fais un tour de piste,
et me suis endormi.

Et dans mon rêve secret,
je m’vois dans un palais,
Avec ma belle amie,
Et l’on se donne la main
marchant sur le chemin,
De notre belle vie

Et dans mon rêve caché,
je m’réveille tâché
Par tous mes appétits,
Et dans mon rêve brisé,
je perds ma bien aimée,
et repart dans ma nuit

JP INNOCENZI 1998

4.5 2 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

5 vues
Jean-Paul Innocenzi

Jean-Paul Innocenzi (25)

bonjour à tous,

Je vous ai rejoins depuis peu, et j'écris depuis près de 40 ans, j'en ai 70.
J'écris des "poèmes" des nouvelles, des sketch des historiettes, au gré de mes humeurs, certains reflètent ce que je pense, c'est pourquoi je les ai laissés si longtemps dans mes tiroirs, mais en découvrant ce site, je me suis dit pourquoi pas?
J'aime beaucoup Hugo, Lamartine, Rimbaud, Villon, Aragon, Brassens Ferrat, Brel, Ferré, Neruda, Garcia Lorca, qui m'inspirent souvent.
Alors si vous les appréciez, je vous dit à bientôt.
Amicalement
Jean Paul INNOCENZI

S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Lucienne Maville-Anku
Membre
16 juin 2021 21 h 05 min

Ce sentiment “seul” est bien tangible dans votre texte.
La solitude notre amie ?
La solitude notre ennemie ?

Merci, Jean-Paul, pour ce partage.