Sagesse orientale – Christian Satgé

 

El khwârimzî, le sage et savant persan,
Jetait, sur le monde, un regard plus perçant
Qu’on ne le croit : on lui doit cet algèbre
Qui nous rend chèvre et le fit, lui, célèbre !

L’Émir demanda à cet apôtre des chiffres
Sa vision de l’Homme, ce vil sous-fifre
De Dieu. Notre oriental répondit :
« Si votre Humain est droit, juste et vertueux
Il est un “1”. Mais s’il est affectueux
Avec son pair, mieux charmant et affable
En société, il devient, sans fable,
Un “10” ; et s’il est riche et généreux
Le voilà “100” et serait, ma foi, fort heureux
De concourir au bien commun dans l’heure.
Si la noblesse de ses sang et rang, leurre
Quand on n’a point de dinars, le lui permet,
Il peut régner au saint nom de Mahomet,
Et devenir un “1 000”.… Le meilleur homme
Que notre bonne Terre ait porté en somme.
Par contre, hélas, s’il n’a pas le premier
Point énoncé, il ne vaut pas le fumier
Sur lequel pousseront les zéros tamiles
Et qui, seuls, sont sans valeur… même à whatmille ! »

© Christian Satgé – octobre 2017

 

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

42 vues
Christian Satgé

Christian Satgé (834)

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires