Sable doré- Fattoum Abidi

Sur le  sable doré

Posent les algues

Poussées, avortées

Par l’utérus des vagues voyageuses.

 

La silhouette contemple

L’horizon des rêves,

L’Albatros se pose

Sur l’épaule de la vague errante.

 

Le ressac de la mer

Berce mes ouïes,

L’extase frôle

Ma joie baladeuse.

 

Les chants des oiseaux

Dansent près de ma muse,

Assise sur la plage, je griffonne

Des mots  heureux d’une nature magique.

 

© Fattoum Abidi 4.12.2018

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

30 vues
Fattoum Abidi

Fattoum Abidi (1)

Après des études universitaires en philosophie à Tunis et en littérature française à la Sorbonne Paris IV, Fattoum Abidi, Tunisienne d’origine, est aujourd’hui fonctionnaire à la télévision.
Depuis l’âge de 14 ans, elle aime écrire et peindre. Elle a d’ailleurs trois romans à son actif en cours d’achèvement. Et elle prépare ses expositions personnelles de peinture dans l'art contemporain. Et elle a participé dans des e books de poésie avec des poètes de tous les coins du monde suite à des concours de groupes sur facebook

S'abonner
Me notifier pour :
guest
11 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Invité
5 décembre 2018 22 h 19 min

Fattoum, votre poème est très beau (comme toujours) avec un dimension supérieure à ceux que j’avais lus auparavant. Vous installez un climat propice au voyage intérieur. Bravo et merci.

Simone Gibert
Membre
5 décembre 2018 13 h 48 min

Fattoum, bravo ! Vous êtes si poétique , que vos vers nous entraînent au loin dans un rêve magique.

Nordine Chebbi
Membre
5 décembre 2018 12 h 26 min

Beau poème, comme tous les autres. Celui-ci est très lié à la nature que j’adore, tu y décris la mer qui me passionne, tu y mêles rêve et passion, pour cette plage qui me subjugue. Merci Fattoum, mes amitiés

Anne Cailloux
Membre
4 décembre 2018 22 h 07 min

Si je peux me permettre, elle est très jolie votre mer.
très doux, envie de se laisser porter par les flots.
Amitiés
bises
Anne

Christian Satgé
Membre
4 décembre 2018 20 h 59 min

Encore un joli poème qui chante les beautés de la nature, ce qui ajoute à ma modeste connaissance de votre œuvre, une corde sensible de plus à votre lyre. Bravo et merci Fattoum…