Pommes de discorde (2) – Christian Satgé

Petite fable affable

 

Dans la sombre cuisine du logis
Deux pommes, l’une fruit, l’autre de terre
Discutent. Enfin, sans démagogie,
Le fruit soliloque et l’autre se terre
Dans le silence et, parfois, lui répond :
« Tu n’es qu’un vil cul terreux, eh patate !,
Répétait-il, n’importe quel sol pond
Des tonnes de tes pareils à la hâte :
Sans forme et sans grâce, sales et laids.
Alors que le pommier, au ciel, étage
Haut ses branches pour me bien poteler
Une rondeur parfaite aux vents sages.

Si fait ! Vous êtes si lisse et belle, et…

Et, de vous parler, bien bonne pomme !

Oui da, je n’suis qu’un légume grelet…
Pas une grosse légume, un lipome.

– Alors que, moi, je suis mieux : je suis fruit,
Le premier de la Création sur Terre !

– Et t’avoir croqué nous fait bosser ! » Bruit
L’économe agacé qui, plus, atterre :
« Je vous ferai sort égal, jacasseurs ! »
La pomme faillit tomber parmi les siennes :
Ce couteau, haut comme trois de ses sœurs
À genoux, coupait court à son antienne.

« Vulgaire et bas, j’étanche bien la faim…
Osa, timide, le fruit de la terre.

Mais on garde le meilleur pour la fin !
Coupa la pomme… Devrais-je le taire ?

J’en conviens mais je vous tranche pareil !

Que non pas : moi, dessert, noblesse oblige,
Suis quartiers savourés, elle, appareil,
Finira petits cubes ou longues tiges !

Pauvre pomme ! Tes mots sont moins sucrés,
Doux et tentants que ta chair. Je t’explique :
Avant que tu ne sois toute ridée,
Comme une des aînées de ta clique
Tu seras, las, toi aussi, liquidée.

Oui, ingérée puis digérée sans faute
Tu n’y couperas pas : mourir sera
Aussi pour ta pomme, et tu seras l’hôte
Du même étron, fait la lame au fil ras,
Que celle que tu dénigres et méprises
Ayant partagé le même repas.
Il faut, pour qu’une chose soit comprise,
En savoir la finalité, n’est-ce pas.
Ce que tu fais te fait : Sois avec l’autre
En n’oubliant jamais ta fin, l’apôtre ! »

 

© Christian Satgé – février 2015

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

61 vues
Christian Satgé

Christian Satgé (834)

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
8 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Invité
26 janvier 2019 10 h 46 min

Merci Christian pour le partage, mais la plus belle des pommes n’est t’elle pas la pomme d’amour ?Amitiés.

Philippe X
Membre
26 janvier 2019 9 h 06 min

Enfin j’assiste à ce que fut l’histoire des pommes de la discorde…..Qu’elle soit de terre ou de l’air la pomme finira écrasée…quelle belle “faim” !
Saviez-vous, cher Poète, que la Marseillaise est le seul hymne écrit à la gloire des 2 pommes “””” pomme pomme pomme etc…”….sur l’air bien sur de la chanson de Roger de Lille;

Ouzag Djamel Eddine
Membre
25 janvier 2019 22 h 06 min

Jean serait bien jaloux, si jamais il était des nôtres, bravo l’ami!

Liliane RICHARD
Invité
25 janvier 2019 17 h 30 min

Beaucoup d’humour et de subtilité, c’est un beau texte, bravo!