Mer je t’aime …- Ilef Smaoui

Mer je t’aime mais rien à faire à ma peine suprême

Mer, en été t’étais effrayée
Même l’soleil n’a pas pu t’égayer
J’ai ressenti ton air marin
Pleurer et partager mon chagrin

Mer tu étais sincère
Tu as partagé mon triste état si amer
Tu étais fort brisée
Mais l’amour t’as pas cessé de l’iriser

Mer en été j’ai senti ta douleur
Tu hurlais, tes vagues étaient en pleurs
Tu as su me montrer ta tristesse
De n’plus voir sur ta plage ma princesse

En hiver tu t’es calmée
Et tu sais qu’EMNA j’n cesse d’la réclamer
Je n’arrête de la pleurer
Et que ma peine plus rien n’peut l’enfleurer

Mer je t’ai trouvée fort silencieuse
J’ai senti que ma visite t’est si précieuse
T’étais prête pour supporter mes cris
Prête pour voir mes larmes et tous ses bris

Mer cet hiver tu as repris ta belle couleur
Mais moi je ne peux pas guérir ma douleur
Mer cet hiver tu as enlevé la robe de peine
Mais moi le chagrin habille toutes mes veines

Mer c’est bien que tu ne sois plus en deuil
Moi je n’ai pas pu sortir de ce cercueil
Tu l’as compris, tu as allumé pour moi lueur
Pour y diluer la force de mon malheur

Mer cet hiver tu voulais être consolante
Tu as entendu clairement ma voix dolente
Tu as écouté attentivement mes plaintes
Tu as consolé affectivement ma joie éteinte

Mer merci, j’apprécie c’ queR t’as voulu m’offrir
Ne m’en veux pas si je continue à souffrir
Et que mon chagrin t’as pas pu le coffrer
Tu sais que j’adore ta senteur et ton air frais

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

21 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires