les animaux qui voulaient élire un roi – G Cambon

 LES ANIMAUX QUI VOULAIENT ÉLIRE UN ROI

 

Hou! Hou! discourez  amis, je rafle la mairie,

dis le loup gris- gris en rejoignant la prairie!

Avec moi, tous les animaux étrangers iront au pas!

Bée! bée fit la brebis, ils te serviront de repas!

Non, je ne vote pas pour toi, tu es trop méchant

j’aime mon berger, il est novice et fort attachant!

Renard rusé, un vieux de la vieille, est son  gourou!

Hi Hi ! Tout peut changer, brebis, viens avec nous!

Ainsi parlait l’ours Foufou venu planter sa tente

dans l’auguste prairie où campait toute la tribu.

Plein de filouterie, fier de lui tel un sage barbu

le singe malin comptait les points, veillait au grain,

Il connaissait tous les mystères  des riverains!

Oh! mon prince ténébreux minauda une souris

suis-je vraiment la favorite du prochain concours?

Toi qui m’a tout appris, sois mon  dernier secours!

Foufou dodelina de la tête, à ces inepties, sourit!

Le royaume part en vrille, vous pensez à demain

poussez-vous donc un peu, votre règne sent le sapin!

Promenez-vous   parmi les ruines importantes

Gris- Gris va triompher de manière éclatante!

Oh! Singe malin n’est ce pas l’élection de trop?

Ton peuple se lamente, applaudit le bourreau!

Le berger nourrit de lettres, sans doute belle âme

s’esquiva  en hurlant “Je veux qu’on m’acclame!”

Hélas! que vous soyez politiciens ou poètes

les meilleurs ne sont pas forcément les premiers!

On voit souvent gagner de braves biquettes

sur lesquelles nul aurait songé parier un denier!

.

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

38 vues
Georges Cambon

Georges Cambon (79)

Ancien libraire, j'aime la poésie et la politique d'où mes choix, parfois, de textes engagés! Mes poètes préférés sont Aragon, Verlaine, Mallarmé et Valéry!

S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Prengère Jean Lou
Prengère Jean Lou
Invité
24 février 2020 16 h 44 min

Et, c’est là, que ” l’âne rit “…

Christian Satgé
Membre
9 février 2020 6 h 49 min

Que voilà de la sagesse, pleine d’actualité… à moins que ce en soit l’inverse. Bravo et merci pour ce partage fabulistique, Georges.