Ma muse est assise- Fattoum Abidi

Ma muse est assise

Sur les maux de la terre,

Son corps brûle de tristesse

Son âme pleure d’injustice douteuse.

 

Ses fibres ressentent

Des maux amers,

Des peuples esclaves

Du pain cher.

 

Ils dorment dans la rue,

Cherchent la belle vie,

S’offrent aux poissons de la mer,

Ce sont des misérables de la terre.

 

Ma muse est assise

Sur des mots amers,

Des maux solennels

Condamnent l’injustice somnambule.

 

© Fattoum Abidi 11.12.2018

Illustration source internet

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

21 vues
Fattoum Abidi

Fattoum Abidi (1)

Après des études universitaires en philosophie à Tunis et en littérature française à la Sorbonne Paris IV, Fattoum Abidi, Tunisienne d’origine, est aujourd’hui fonctionnaire à la télévision.
Depuis l’âge de 14 ans, elle aime écrire et peindre. Elle a d’ailleurs trois romans à son actif en cours d’achèvement. Et elle prépare ses expositions personnelles de peinture dans l'art contemporain. Et elle a participé dans des e books de poésie avec des poètes de tous les coins du monde suite à des concours de groupes sur facebook

S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Invité
14 décembre 2018 10 h 26 min

Elle a de bien belles pensées, votre muse quand elle est assise. Merci Fattoum

Ouzag Djamel Eddine
Membre
13 décembre 2018 21 h 10 min

Oui, malheureusement c’est une vérité amère, est-ce à la recherche d’un rêve pour âme sœur habitant l’autre rive, ou la fuite en avant les yeux bandés…Ou une misère parce que on ne veut point faire un travail chez nous ,dont il nous semble nous réduire, alors que là bas on le fait à la perfection ! mes amitiés.