Le Nirvana des tempérances – Philippe Dutailly

    Le Nirvana des tempérances

 

Quand dehors c’est la nuit

Que la terreur nous fait son show 

Quand dehors c’est l’ennui

Où tout est noir comme un cachot.

 

Où chercher le beau des rêves !!!

Le Nirvana des illusions

Tu écoutes sans trêve

N’entend que des allusions.

 

Tu fais de la place sur ton radeau

Il reste une place comme un cadeau

Est-ce que l’amour sera au bout du chemin

Est-ce que les hommes se prendront par la main

Quand les gens de raison se reconnaîtront

Et que les amitiés naîtront

 

Est-ce qu’il y aura, à la fin du voyage,

Les peaux mêlées de l’arc en ciel

Sera-t-on prêt pour le grand nettoyage

Qui changera l’ancien logiciel

 

Dehors un soleil luit en haut

Et sa chaleur se répand dans le vent

Quand sa douceur guérira tous les maux

Notre monde sera moins décevant

 

La fraternité, la liberté seront tes drapeaux

Tu sèmeras des espérances

Tu changeras d’âme et de peau

Dans le Nirvana  des tempérances

  

       29 11 2020

4.5 2 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

11 vues
Philippe DUTAILLY

Philippe DUTAILLY (54)

Tombé amoureux de "L'albatros" de Charles Baudelaire, poème appris lorsque j'étais 'écolier et nourri au hasard de Victor Hugo, Georges Brassens, Léo Ferré, Lamartine et beaucoup d'autres, j'ai commencé à faire rimer les mots vers l'âge de 18 ans. D'abord très inspiré par Brassens, j'ai pris, au fil du temps, mon autonomie pour en venir à des textes plus intimes qui, pour certains, servirent d'exutoire à des émotions mal vécues.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
7 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Pascale Jarmuzynski
Membre
23 avril 2021 17 h 24 min

Si les mots pouvaient guérir tous les maux de ce bas monde , il en serait si beau …
Bonne soirée à vous.

Colette Guinard
Membre
23 avril 2021 15 h 49 min

Dans ce bas monde tout est illusoire seul compte l’espoir!

Anne Cailloux
Membre
20 mars 2021 21 h 08 min

De beaux mots sur l’espoir dont nous avons tant besoin.

Alain Salvador
Membre
20 mars 2021 17 h 39 min

Un beau poème sur l’espoir Philippe, comme je les aime.