L’ârme fragile – Alexandre Alpeyrie

Une goutte d’eau est venue me rendre visite
Plus personne ne s’attache à moi mais….
La goutte est venue, elle.
Petite chose si puissante dans ma solitude
Elle souhaitait me montrer son inquiétude
Ne pouvant pas grand chose, pensait-elle
Elle m’a ému aux larmes d’être quand même là
Venue me voir simplement, simplement me voir
Comme inquiète que je me retourne contre la Nature
Elle est venue, toute nue, de la fraîcheur rosée
Qui, si l’on sait voir, purifie la pensée…
Elle, si petite et bien impuissante face aux flammes
Elle a voulu éteindre ma peine brûlante
Petite chose si présente
Je ne t’oublierai jamais….

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

9 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
6 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Anne Cailloux
Membre
24 mars 2019 17 h 40 min

Il y a des miracles dans les mots quand on les associes aux images de notre tête.
Une goutte qui ferait grandir l’océan.
Anne

Invité
27 juin 2017 14 h 31 min

Beau poème dans toutes ces images

Marianne Dessaux
Membre
25 juin 2017 23 h 25 min

emouvant un détail peut changer un vie cordialement Marianne

Véronique Monsigny
Membre
25 juin 2017 16 h 55 min

>Je vous écris de ma bulle (d’eau). Pas si petite la goutte d’eau, elle contient le monde, et votre belle poésie lui rend hommage, et quel hommage !
merci Alexandre.