Itinéraire – Houda Boulakrach

Un pas, deux pas, trois, quatre, cinq pas

La vie est belle, somptueuse comme la soie

C’est juste l’être qui perd son chemin

Il se glisse, se blesse et se larmoie

« -A qui la faute ? » se dit-il

« -À la vie qui me tournoie. »

Douce illusion et doux tournoi !

L’humain veut toujours encore et encore

Ainsi je veux je ne sais quoi

Ainsi l’amère vérité c’est que je ne sais rien

Que telle dieu m’a conçue, tout simplement moi !

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

1 vue
S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Invité
5 février 2017 11 h 27 min

Encore un très beau poème.
Bon dimanche :)

Plume de Poète
Administrateur
4 février 2017 6 h 27 min

Merci Houda pour ce beau partage poétique !
N’oubliez pas d’ajouter votre prénom et nom à la suite du titre de votre texte lors de la saisie depuis la page des publications afin que les lecteurs, visiteurs et membres puissent mieux apprécier l’auteur.
Bonne continuation !
Bien à vous,
Alain