Impression poète levant – Jean-Marie Audrain

 
Il n’existe ni université ni École Supérieure de Poésie ! Alors d’où sortent les poètes si ce n’est du ventre de leur mère ? Pour autant, sur les bulletins de naissance ne figure jamais la mention “poète”… Je soutiendrais malgré tout que la poésie est la chose au monde la mieux partagée… mais la moins bien entretenue! L’une des qualités premières de l’enfant n’est-elle pas celle de s’émerveiller de tout ? Et la poésie accepterait-elle un autre terreau ? Le langage de l’enfant va devoir s’arracher à sa polysémie primale pour devenir plus précis, plus adapté, plus “correct”. Comme les langues, en gagnant en précision, il a perdu en richesse “connotative” et “imaginative”. Or, la vie ne se réduit pas à ce que professe le langage sémantiquement correct”. Elle est bien plus que cela ! En ce sens, René Char dit que le poète est le conservateur des infinis visages du vivant ! Alors, devenir poète ? Si tu ne l’es pas resté, tu dois vivre une seconde naissance ou plutôt une renaissance. Il faut retrouver au fond de tes yeux le regard de tes premiers jours. Un regard tout neuf, accueillant à la nouveauté et à la richesse des sons et des images. Un regard qui jamais ne pèse, ne compte, ni ne mesure. Un regard qui jamais ne critique, ne juge, ni ne compare. Alors seulement ta plume pourra commencer à chanter et à dessiner ce que tes sens ont perçu dans le secret de l’intimité des choses et des hommes.

Alors, désormais, tu recevras le nom de fou… ou de poète !

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

7 vues
Jean-Marie Audrain

Jean-Marie Audrain (327)

Né d'un père musicien et d'une mère poètesse, Jean-Marie Audrain s'est mis à écrire des poèmes et des chansons dès qu'il sut aligner 3 mots sur un buvard puis trois accords sur un instrument (piano ou guitare). À 8 ans, il rentre au Conservatoire pour étoffer sa formation musicale.
Après un bac littéraire, Jean-Marie suit un double cursus de musicologie et de philosophie à la Sorbonne.
Il se met à écrire, dès cette époque, des textes qui lui valurent la réputation d’un homme doublement spirituel passant allègrement d’un genre humoristique à un genre mystique. D’ailleurs, il reçut de la SPAF (Société des Poètes et Artistes de France) un grand diplôme d’honneur en ces deux catégories.
Dans ses sources d’inspiration, on pourrait citer La Fontaine, Brassens et Devos.
Lors de la naissance du net, il se prit à aimer relever les défis avec le site Fulgures : il s’agissait de créer et publier au quotidien un texte sur un thème imposé, extrêmement limité en nombre de caractères. Par la suite il participa à quelques concours, souvent internationaux, et fut élu Grand Auteur par les plumes du site WorldWordWoo ! .
Il aime également tous les partenariats, composant des musiques sur des textes d’amis ou des paroles sur des musiques orphelines. Ses œuvres se déclinent sur une douzaine de blogs répartis par thème : poésie, philosophie, humour, spiritualité…sans oublier les Ebulitions de Jeanmarime (son nom de plume). Un autre pseudo donna le nom à son blog de poésies illustrées : http://jm-petit-prince.over-blog.com/
Pendant longtemps il a refusé de graver des CD et d’imprimer ses œuvres sur papier, étant un adepte du principe d’impermanence et méfiant envers tout ce qui est commercial.
Si vous ne retenez qu’une chose de lui, c’est que c’est une âme partageuse et disponible.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Claudine Bazoge
Membre
11 janvier 2017 21 h 47 min

Bonsoir,

Dire les choses avec élégance, se faire comprendre sans faire de bruit, ne pas déranger mais émouvoir quel que soit le sujet choisi. Comme dit Jeanine, la motivation du poète c’est l’amour et une grande sensibilité à la beauté de toutes choses.

C’est vrai, il n’y a pas d’école pour apprendre à glisser harmonieusement sa sensibilité sur le papier. Cela dit, découvrir et/ou redécouvrir l’art de mettre en beauté les mots dans un poème par un atelier d’écriture me plairait bien. J’ai appris dans des livres mais il y a toujours des choses que j’ai du mal à mettre en pratique. Alain avait lancé l’idée d’un atelier d’écriture et pour ma part, j’aimerais que cet atelier prenne vie – Voir la rubrique « aide » puis « atelier d’écriture ».

Folle ou poétesse, quelle jolie différence !

Invité
11 janvier 2017 13 h 27 min

Ce qui motive un poète ; c’est l’Amour qui transcende et qui transporte, il n’y a aucune école pour cela, c’est celle du coeur :