Dans la chaleur du Nevada – Donald Ghautier

La chambre du motel me parait minuscule perdue dans le désert du Nevada, au milieu de nulle part.
La chaleur étouffante mange le ventilateur.

Je ne sais plus s’il faut respirer
transpirer
ou simplement exister.

Où es-tu ?
Je t’appelle tout le temps.

L’air brûlant enflamme les rares mouches trop occupées à dévorer ma peau luisante dans la pénombre.
Le temps va bientôt s’enterrer dans un nid de crotales.

Je bois pour oublier la poussière
les cactus
le goût du café froid.

Que fais-tu ?
Je pense à toi du soir au matin.

Le rouge sanguin avale les restes jaunes du soleil perdu sur l’horizon de mes rêves avortés.
Je me sens à l’abri loin des rues de Vegas et de notre mariage annulé.

La nuit s’annonce chaude
fœtale
confortable.

M’entends-tu ?
Je crie partout mon amour sans voix.

3 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

6 vues
Donald Ghautier

Donald Ghautier (9)

Je m’appelle Donald, ce qui n’est pas facile à vivre tous les jours surtout quand on a des grands pieds et la langue bien pendue. Mon métier, dans le civil comme dirait ma grand-mère, c’est consultant en organisation. J’explique comment bien travailler à des managers de fortune, des petits chefs à plume trop contents de briller au milieu de leurs esclaves salariés.

« De tic et de tac
Mon égo coule sous les piques
De stuc et de toc. »

Pourtant, dans mes rêves les plus fous, je vois un monde éclairé où nous serions tous un peu moins durs les uns avec les autres. Alors, j’écris des petites histoires, parce que je ne sais pas dessiner, inspirées par le Pop Art et la musique rock.

« Warhol sans Vietnam
Le symbole brule dans les flammes
De sérigraphies. »

J’espère trouver ici, dans cette communauté, mes frères et mes sœurs, des gens avec qui partager mon gout de l’écriture et de la narration, de mille et une façons différentes parce que nous ne sommes finalement que des humains et pas des robots.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires