ce siècle! – Georges Cambon

J’en ai tant vu marcher comme des fauves, affamés

De justice, de vérité , qui partaient quérir la  providence!

Des poètes maudits criaient haut et fort leur belle démence,

J’en ai tant vu mépriser leurs égaux avant d’être acclamés!

 

Quelle étrange destin au printemps d’une fée endormie

Je ne reviens pas d’un rivage lointain pour aventurier.

J’en ai tant vu qui s’exhibaient à la fin du repas promis,

Dandys  véreux aux coffres pleins d’une fortune d’usurier!

 

Vous me voyez vivre comme un soldat qui s’enrhume

Perdu dans un passé éteint de fantôme magnanime!

Mon pays orphelin est bousculé par la rage de l’écume

Quand naissent les jours mauvais qu’autant  légitime

 

On croit entendre le griot,  célébrer les envahisseurs,

Face à cette  foule,  prête à succomber à son charme!

Le soleil renait,  sur un champ de ruines sans larme

Il  suffit de compter les morts dans ce siècle oppresseur!

 

©G Cambon

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

18 vues
Georges Cambon

Georges Cambon (79)

Ancien libraire, j'aime la poésie et la politique d'où mes choix, parfois, de textes engagés! Mes poètes préférés sont Aragon, Verlaine, Mallarmé et Valéry!

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Christian Satgé
Membre
17 octobre 2018 17 h 50 min

Un très bon et fort beau texte. Merci et bravo…