Alchimie du verbe – Laurence de Koninck

L’inspiration et la solitude font la paire comme deux sœurs complices. La nuit silencieuse, propice aux échappées belles, guide leurs pas sur le chemin des muses. Celles-ci s’invitent à leur table les soirs d’agapes poétiques ou demeurent invisibles.

Les jours fastes, l’inspiration et la solitude vont pleines d’allant et s’envolent même au-dessus de la Terre avec leurs ailes tout en plume légère. Avec exaltation, elles goûtent les joies du partage. Les jours sans, elles avancent avec des pieds de plomb et s’essoufflent vite. Point de vers ni de prose !

L’inspiration et la solitude vivent à côté du temps, suspendu. Au tic-tac de la pendule elles préfèrent la tactique de l’imagination en état d’apesanteur, là où les heures ne comptent plus. L’imagination est une amie fidèle aux idées vagues ou affirmées, elle leur livre le fruit de ses envolées.

L’inspiration et la solitude font leur marché, elles effleurent les mots, les caressent, les couvent du regard et choisissent les plus enchanteurs sur l’étal de ses pensées. Le panier rempli, elles se mettent au travail vaille que vaille. Elles ne ménagent pas leur peine pour ciseler les mots et tendre vers le Beau.

Combien d’élans avortés, de feuilles jetées au vent, pour un joli quatrain et sa petite musique… C’est la quête du poète solitaire, son inspiration en bandoulière, pauvre ou riche de poésie. Sans « l’alchimie du verbe » chère à Rimbaud, les mots n’en feraient qu’à leur tête !

*

© Laurence de Koninck – 06/2018

 

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

77 vues
Laurence de Koninck

Laurence de Koninck (66)

Ecrire de la poésie me réjouit,
Jouer sur les mots m’enchante,
Et tant pis si rien ne se produit,
Je repasserai si ça me chante !

S'abonner
Me notifier pour :
guest
6 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Anne Cailloux
Membre
24 juin 2018 10 h 42 min

Un très joli texte tellement vrai,
Des mots qui ne viennent pas mais écrit avec douceur .
c’est du vécu pour beaucoup d’entre-nous.
J’aime beaucoup
Anne

Fattoum Abidi
Membre
24 juin 2018 1 h 28 min

Bravo Laurence bel écrit bien soigné
douce nuit
mes amitiés
Fattoum.

Christian Satgé
Membre
23 juin 2018 17 h 47 min

Merci Laurence de rappeler si bien et si tendrement le sort cruel de qui essai de semer sur les lignes des feuilles pour faire moissons de mots ou vendanges de vers… Bravo pour ce texte très réussi, forme et fond.