A L’AURORE – Lucien Scheer

 

Quand la terre s’éveille,
dans quelques bruissements de draps.
Seul, tout seul, je l’épie.
Tel une vierge, timidement,
discrètement, découvre ses secrets.
Seul, tout seul, je l’admire.
Elle m’entoure d’une ombre blanche,
M’entraîne dans une farandole.
Seul, tout seul, je danse avec elle.
Des muses aux voix mystérieuses
De Victor Hugo se souviennent,
Et chantent “ Ô Terre, ô merveilles! ”
Que je t’aime!
Luciano

 

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

7 vues
Lucien Scheer

Lucien Scheer (64)

Ecrire pour partager les émotions, la beauté de la vie, la tristesse parfois, la sensualité, les rêves , les fantasmes , l’amour.
Ce sont les chemins de la vie.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires