Trois traits de nuage – Erwan Le Faucheur

Trois traits de nuage

 

Le dos courbé, dans les poches les poings serrés,

A trop regarder l’atroce quand il est si bien d’espérer.

 

Et puis de la fenêtre regarder ce ciel bleuté,

Ou je m’enfuie de mon être chercher un arc-en-ciel de fraternité.

 

Prêt à renoncer quand le vide vient remplacer

L’envie de continuer pour l’avide de son prochain en entier.

 

Mon esprit confus est au bord de la fission dans un délire de désillusions.

Dans un cri des foutus la mort de la passion m’aspirent dans son tourbillon.

 

Allez ! Une dernière fois lever le nez pour saluer la beauté d’un ciel d’été.

Pas très fière de ne plus espérer quand il suffit d’aimer en sincérité, se partager.

 

Un ange, alors, de trois traits de nuage m’envoie ce message.

Amour, Amitié il ne serait pas sage de faire un choix de ce si bon présage.

 

Depuis ! Droit avec moi je marche le poing levé, le cœur lourd, le cœur léger.

Depuis ! La foi en soi m’arrache des riens pour les festins de ces deux mets divins.

23/08/17

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

35 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Marc Béteille
Membre
26 août 2017 19 h 55 min

Très très belle évocation ! !! Merci !