Toi, ma poésie – JEANTY Marvens

*Toi, ma poésie*

 

Au tréfonds de tes prunelles

J’ai grapillé

L’amont de mon lyrisme

 

Ce fut dans ton élixir

Que j’apercevais que ta splendeur

Était l’ultime TAFIA

Pouvant griser mes envies sinusoïdales

 

Tu scintilles à l’encombre de mon coeur

Telle une étoile dénudée

Réfléchissant dans les entrailles de la terre

Ses lueurs mortelles

 

Comment éviter à mes sens de se perdre dans ton horizon voilé

Quand ton regard de miel me braque dessus?

Comment Diable empêcher à mes mots de s’enivrer dans ton cri passionnant

Quand mon éros te repiece

De la poésie Schizophrène?

 

Dans tes pores

Ma caprice se dissipe

À ton entrecuisse mieulleuse

Je ne puis abstenir  mes doigts de silhouetter

Par crainte de ne pas pouvoir

Limoger mon esprit

De ton oubli

 

Mon souffle s’engoue

Au tam-tam

De tes pas

Un mystère nous unifie

À l’indestructible

Il s’agrippe

Tels des nuages

Au firmament

 

Le destin demeure

Un soupirant qui

Imprévisiblement

Me fera sombrer

Dans ta halte

J’en suis persuadé

Mes cauchemars rendent l’âme

Quand tes caresses me tendent les mains

 

Ma poésie est de ces mots subterfuges

D’où émerge de la mansuétude démesurée

Celle qui nait

De ton pubis

 

Tu es l’ardeur

Ravitaillant en  ma poésie

L’exquise mixture des strophes

Aux pigments de ton sexe

Et de tes délires érotiques

 

Je ne suis pas poète

Mais un salvateur de mots

Agonisés

En guise desquels

Ma plume baise rigoureusement

La poésie à travers

Ton regard enivrant

 

Une poésie où  chaque vers

Perpétue ce mystère anonyme qui lie nos chemins

Une poésie où mon inspiration se nourrit

De tes seins en érections

Une poésie où l’amour se suicide sur notre croix de coït…

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

65 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires