Racines – Angel Black

Racines

Puiser dans nos racines, c’est redonner de l’oxygène à notre âme au bord de la dérive. Parfois on éprouve un besoin presque vital de se ressourcer pour mieux pouvoir se retrouver, tel un moment d’abandon où la sève resurgit sous nos pieds et parcourt notre corps qui ne peut plus respirer. Un lâcher-prise inévitable, un besoin humain indispensable, nos racines font de nous ce que nous sommes. Peu importe notre histoire, ce sont elles qui nous rappelleront toujours quel a été notre chemin, c’est notre ultime moment de vérité quand en notre cœur les peurs et les incertitudes voudraient bien nous dérouter ! On éprouve parfois ce besoin indescriptible de retourner à la source même de notre être profond, pour renaître encore une fois en gardant toujours en soi le courage et la foi, la force d’y croire et d’espérer encore, de se tenir là debout, tel un arbre majestueux dont les racines resteront solides et fières quoi qu’il arrive et malgré toutes les intempéries que la vie lui a imposées ! Jamais, ô grand jamais, il ne voudra plier et se battra toujours contre vents et marées, là, bien enraciné à même la source entre le présent et le passé, en tout état de conscience de ce qu’il a été et sera à tout jamais.
Quand rien ne va plus, quand tout semble se perdre dans le brouillard et que l’on ne sait plus vers qui se tourner, il existe un endroit secret, c’est celui où tout a commencé, le seul qui vous permette de vous ressourcer. Retournez à la source même, au berceau de votre vie pour mieux repartir du bon pied et affronter l’avenir en toute sérénité.

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

3 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Plume de Poète
Administrateur
14 avril 2017 7 h 15 min

Merci pour ces beaux partages poétiques Angel !
N’oubliez pas d’ajouter votre prénom et nom à la suite du titre de vos textes lors de la saisie depuis la page des publications afin que les membres, visiteurs et lecteurs puissent mieux vous apprécier…
Bonne continuation et au plaisir.
Bien à vous,
Alain