Pèlerinage – Martial Havel

Sur un coup de tête
Mon cheval m’a quitté
Il est parti, je crois, en pèlerinage
A Lourdes ou à Compostelle.

Il est parti à pied
Pour faire comme tout le monde.
C’est vrai, en voiture
Il aurait été ridicule.

C’était son rêve
Depuis qu’il était jeune.
Vingt fois, mille fois il l’avait dit
Je n’ai jamais voulu le croire.

A son âge, c’est pas raisonnable
De faire un si long voyage
Monsieur a fait la campagne de France
Il oublie qu’il avait deux ans.

Et maintenant il est parti.
Je suis seul, désemparé.
Ne sachant où écrire
Pour lui demander de revenir.

Je le vois, mon cheval
Suivre la foule simplement
Les gens le regardent
Sans le voir. Il marche au pas.

Mais à l’église, que fait-il ?
Il ne peut s’agenouiller
Comme tout le monde
Un cheval à genou, c’est pas facile.

Et chanter dans les processions le peut-il ?
Il a une belle voix de ténor
Nous avons souvent chanté ensemble.
Les autres pèlerins l’accepteront-ils ?

Si au moins il trouvait un ou deux camarades
La route serait plus facile
Mais il y a plus beaucoup de chevaux
Qui font les pèlerinages.

J’imagine sa fierté quand il sera arrivé enfin
A Lourdes ou bien à Compostelle.
Les prêtres en aube, jaloux de leurs prérogatives
Le laisseront-ils aller partout se recueillir
Comme n’importe quel pèlerin ?

Je prie pour lui, pour qu’il me revienne
Mais j’ai peur qu’à son retour
Il se prenne pour un saint.
Ce ne serait plus drôle,
On ne pourrait plus faire plus la bête
Comme avant.

.

©Martial Havel – 01/11/2018

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

20 vues
Martial Havel

Martial Havel (45)

Après avoir connu plusieurs vies, d'abord à Paris, dans ma jeunesse, puis comme officier de marine sur de gros pétroliers, dans le Médoc ensuite, en qualité de fonctionnaire puis de chef d'entreprise, j'ai posé définitivement mon sac à La Rochelle, lorsque j'ai pris ma retraite.

Marié, père de famille, divorcé, j'ai connu longtemps la solitude avant de retrouver la joie de l'amour. A proximité de la mer dont je ne peux me passer, entouré de nombreux amis, j'ai rassemblé dans un premier recueil intitulé "Ebauches" des poèmes écrits au cours des dernières années. Ces textes parlent de l'océan, de la solitude, de l'amour et sont agrémentés de quelques fantaisies sur des sujets divers.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Christian Satgé
Membre
1 novembre 2018 20 h 14 min

Un drôle de texte à l’humour décalé mais qui me plaît beaucoup. Juste pour votre information, et pour vous faire sourire, j’espère, les gardians et donc leurs montures pélerinent à Lourdes au mois d’octobre tous les deux ans, si je ne m’abuse. Votre imagination a juste anticiper une équine volonté de tels salutaires périples en solitaire…