Regards Croisés – Armelle Barguillet

Je t’ai aperçu ce jour-là

assis là-bas sous un ombrage.

La lumière déclinait et la mer

chatoyait sur le sable lissé par les flots.

M’as-tu reconnue qui m’éloignais

dans l’amplitude que le soir

pose lentement sur les choses ?

Quel événement t’a mené ici

près de ma pensée et de mon souffle,

quel hasard a voulu que se croisent nos regards

troublés d’être soudain si proches

comme le sont les vagues qui s’épousent

et ont chacune leur solitude.

Ainsi étions-nous à portée de voix et de coeur

mais étrangers par l’ordonnance de nos vies.

 

Armelle Barguillet Hauteloire

(Poème inédit – septembre 2018

 

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

26 vues
Armelle Barguillet

Armelle Barguillet (15)

Écrivain et poète, j’ai à mon actif une quinzaine d’ouvrages, dont « Le chant de Malabata » couronné par l’Académie française et une étude sur Marcel Proust « Proust et le miroir des eaux ». J’anime depuis plusieurs années deux blogs : « Interligne », consacré à la littérature et aux voyages et « La plume et l’image », exclusivement au 7e Art. Je suis membre du Conseil d’administration du « Cercle littéraire proustien de Cabourg-Balbec ».

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Hubert-Tadéo Félizé
Membre
2 novembre 2018 10 h 31 min

J’ai aimé cette image de la mer et des vagues qui s’épousent et restent dans la solitude malgré tout. Très beau poème. Merci pour votre partage.