Minuit – Christine Videlaine

Au loin, on entend sonner les douze coups de minuit.
C’est étrange, ce son. Ce son qui résonne dans l’espace. On ne sait pas d’où il vient.

– Je suis Andromède.

La fleur ne regarde plus les constellations. C’est lui qu’elle regarde, à présent.

– Qui est « je »?

– Est « je », celui qui dit « je ».

La fleur soupire.

– Que ne suis-je Vénus!

– Rien ne t’en empêche.

– Si j’étais Vénus, serais-tu toujours Andromède?

– Si tu étais Vénus, je serais Mars.

– Entre nous, il n’y a pas d’espace intermédiaire.

– Toujours, il faudra que nos rives se touchent.

– D’île à île.

.

©Christine Videlaine – 29/07/2018

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

25 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Plume de Poète
Administrateur
30 juillet 2018 17 h 19 min

Bonjour Christine,
Merci pour vos beaux partages poétiques !
N’oubliez pas d’ajouter votre biographie ou présentation auteur sur votre profil membre afin que les lecteurs, visiteurs et membres puissent mieux vous apprécier.
Cette présentation s’affiche sous tous les textes que vous publiez depuis le site dans la rubrique « A propos de l’auteur ».
Je reste à votre écoute si besoin.
Bien à vous,
Alain