Mer – Ilef Smaoui –

Mer

Déité bleue, très chère mer
Je t’ai vue comment tes vagues tu les récupères

Moi je ne peux rien faire
Contre ma peine d’enfer
Qui n’peut guère se taire
Est au ciel la chair de ma chair
J’ne l’retrouve qu’au cimetière

Je n’ai pas ta force mer
Je suis humaine je suis une mère
Mon écume est amère

Mer tes vagues s’écrasent sur les rochers
Tu as capacité, possibilité d’aller les chercher
Moi, ce n’est pas que je me suis cachée
Moi, ce n’est pas aussi que j’suis fâchée
Mais la souffrance m’a morcelée, m’a hachée
Dans mon intérieur il ne cesse d’dracher
Et destin décide qui attacher et qui détacher

Ma peine n’est pas mon choix
Bien que l’amour se déclare sans voix
Envie qu’EMNA soit là, avec moi

Mer tes vagues tu les reprends dans tes bras
Tu les couvres de tes draps
Tu rechantes ré mi fa sol la
Si brillamment et avec éclat
Hélas ce n’est plus mon cas
Je suis incapable d’suivre l’chemin de tes pas
Ma jolie EMNA n’est plus là

Tu ne m’envoies nul blâme
Car la tristesse n’a pas sucé mon âme
Et l’amour lève sa flamme

Mer après tout coup tout tort
Je t’admire comment tu te restaures
Mais mon coup est beaucoup plus fort
Ce coup s’appelle la fin, la mort
Mais comme toi dans cœur j’ai un trésor
Ma belle fleur EMNA que j’adore
Et plusieurs que j’aime encore et encore
5 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

0 vue
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Mohamadine Farsi
Membre
14 décembre 2020 12 h 00 min

La poésie coule dans vos veines.
Merci à vous pour ce joli moment où
Vous m’avez transporté.