Malade de toi… – Abdelkrim El Ouadghiri

Château de sable ou en Espagne,
Petit soldat ou grand seigneur,
Le paradis ou bien le bagne,
Grand rêveur, petit penseur,
Mon coeur enclume ou bien de plume,
Morosité et amertume,
En grand navire, voguant en brume,
En chapiteau en grand jongleur;
Le meilleur et puis le pire,
Et les remèdes aux noms latin,
Ne peuvent en rien sinon ton rire,
Ritmer ma vie et mes chagrins
Rien que tes lèvres et ton sourire,
Quand vient le soir et au matin.

 

©2017- Abdelkrim El Ouadghiri

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

33 vues
Sauvegardes Poèmes

Sauvegardes Poèmes (538)

Ce compte regroupe tous les poèmes des auteurs qui ne sont plus inscrits sur le site en tant que Membre afin de laisser une trace de leurs textes pour le plaisir des lecteurs depuis le site Plume de Poète.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires