L’indifférence – Alain Verdure

 

L’ INDIFFÉRENCE

Bord de Seine à Paris, sous un pont un carton,
Dans le carton un homme, il a les yeux fermés,
Il tient contre son cœur son ami, son litron,
Mais le litron est vide, depuis l’éternité.

Bord de Seine à Paris, sous un pont simplement,
Disons com’ un abri, n’osons pas dire un toit,
Le seul bruit ici c’est le souffle du vent,
C’est lui qui est le maître, c’est lui qui fait sa loi.

Les gens qui passent ici regardent le carton,
Mais ils pressent le pas en voyant le bonhomme,
Ça les dérange un peu, leur cache l’horizon,
Ici chacun pour soi, l’indifférence en somme.

Dans le carton un homme, il a les yeux fermés,
Il a l’air détendu, on pourrait croire qu’il dort,
On pourrait croire qu’il dort mais a-t-on vérifié ?
Pourtant ça fait des jours, que le pauvre homme est mort.

(alain/Poésie25)

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

7 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
marie-christine bossis
marie-christine bossis
Invité
9 mai 2015 21 h 47 min

très bon

Emmanuel Alcaraz
Invité
9 mai 2015 10 h 17 min

Banal à dire, mais: “j’aime”.