L’exode – Hassen Choubane

Ces différends corps éparpillés
Jonchant sur cette plage
Il y en a de tous les âges
Ils ont fui les guerres
Quittant leurs biens, leurs terres
Vers d’autres pays, des asiles
Pour eux ça na pas été facile
Certains ont péri en mer
D’autres ont rejoint la terre
Ils sont là étendus sur le sable
Quelle situation impensable
Moribonds, livides et hagards
Face à des millions de regards
Les vivants remercient leur Dieu
On lit l’horreur dans leurs yeux
Certains sont morts parmi eux
Des bébés, des petits enfants
Accrochés à leurs parents
Ils ont payé chèrement le prix
De cette traversée diabolique
De cette escapade maléfique
Croyant trouver un monde idyllique
Mais la réalité et l’hostilité d’ici bas
Font que beaucoup regrettent déjà
Leurs familles, leurs maisons, leur patrie
Les amis, les parents qu’ils ont laissés
Pensant plus tard les rapatrier
Rassemblés par petits groupes
Ils sont parqués dans des baraques
Le droit des réfugiés, quelle arnaque
Ils ont reçus des couvertures
Des vetements, de la nourriture
Ils pensaient avoir fui la peste
Le choléra et tout le reste
Ils imaginaient l’Europe accueillante
Elle est plus dure et moins clémente
Ses diplomates n’ont rien fait
Mais au contraire ils ont aidés
Des terroristes à se lever
Sous couvert de démocratie
Pour instaurer leur anarchie
En guise d’un état islamique
Ils ont crée un état diabolique
Ils ont déjà détruit l’Irak
Le mettant à feu et à sac
Il sont passé par la Lybie
En assassinant El Kadhafi
Maintenant le tour de la Syrie
Ils ont essayé avec la Tunisie
Ca n’a pas marché Dieu merci
Ils veulent s’en prendre à l’Algérie
Mais son peuple en à déjà le prix
Dix ans de massacre et d’attentats
Afin d’installer leurs potentats
Pour instaurer leur califat
Une décennie noire ça suffit
Le peuple algérien a compris
Dr CHOUBANE hassen 21/03/2016

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

84 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Brahim Boumedien
Membre
17 août 2016 14 h 08 min

Merci, Dr, pour l’examen minutieux, le diagnostic sans faille et le traitement préconisé. Merci, pour ce généreux partage très intéressant et très utile. Après un tel constat plein d’humanisme et de réalisme, l’adage : “il n’ y a pire aveugle que celui qui refuse de voir”, prend tout son sens.

Plume de Poète
Administrateur
17 août 2016 13 h 26 min

Bienvenue Hassen et bons échanges et partages au sein de la communauté littéraire du site Plume de Poète !
Au plaisir de vous lire et de découvrir vos oeuvres.
Bonnes découvertes sur le site.
Je reste à votre écoute si besoin.
Bien à vous,
Alain Bonati