LES DEUX REGARDS – jeanmarime

 

doigt-dieu.jpg

Au-dedans aussi le Créateur à mis deux yeux

De deux couleurs selon nos humeurs

Deux regards qui se télescopent à notre insu   

Enfoui dans nos tréfonds au aguets :

Un regard translucide pour accueillir

Avec bienveillance la nouveauté et s’en étonner

 

miroir-masque.jpg

Toute ombre de soupçon y restant étrangère ;

Un regard opaque derrière des vers fumés

Noircissant sans pitié tout ce qu’on examine

 Avec l’intransigeance d’une réduction inquisitrice.

 

regard-mome.jpg

   Il nous manque sempiternellement le miroir 

Renvoyant l’image de notre nez chaussé

Car nos lunettes sont de nous ignorées

Alors qu’elles dévient notre lucidité

Souvent claires le matin

Muant au noir avec le soir

Les uns les délaissant la nuit

D’autres se réveillant avec elles.

 

regard_Couple_vert_jpg.jpg

 Deux regards pour un seul être

 C’est déjà objectivement un de trop

 Mais quand durablement pour le meilleur

 Voire pour le pire quatre yeux s’entrecroisent

 On ne sait plus quel œil regarde quel autre

 On se méfie toujours du mauvais

 Mais on l’oublie quand revient le bon

 Si bien que le manège nous échappe

 Le galop en yoyo des chevaux de bois

 Ayant cédé le pas aux binoculaires fantômes.

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

4 vues
Jean-Marie Audrain

Jean-Marie Audrain (333)

Né d'un père musicien et d'une mère poètesse, Jean-Marie Audrain s'est mis à écrire des poèmes et des chansons dès qu'il sut aligner 3 mots sur un buvard puis trois accords sur un instrument (piano ou guitare). À 8 ans, il rentre au Conservatoire pour étoffer sa formation musicale.
Après un bac littéraire, Jean-Marie suit un double cursus de musicologie et de philosophie à la Sorbonne.
Il se met à écrire, dès cette époque, des textes qui lui valurent la réputation d’un homme doublement spirituel passant allègrement d’un genre humoristique à un genre mystique. D’ailleurs, il reçut de la SPAF (Société des Poètes et Artistes de France) un grand diplôme d’honneur en ces deux catégories.
Dans ses sources d’inspiration, on pourrait citer La Fontaine, Brassens et Devos.
Lors de la naissance du net, il se prit à aimer relever les défis avec le site Fulgures : il s’agissait de créer et publier au quotidien un texte sur un thème imposé, extrêmement limité en nombre de caractères. Par la suite il participa à quelques concours, souvent internationaux, et fut élu Grand Auteur par les plumes du site WorldWordWoo ! .
Il aime également tous les partenariats, composant des musiques sur des textes d’amis ou des paroles sur des musiques orphelines. Ses œuvres se déclinent sur une douzaine de blogs répartis par thème : poésie, philosophie, humour, spiritualité…sans oublier les Ebulitions de Jeanmarime (son nom de plume). Un autre pseudo donna le nom à son blog de poésies illustrées : http://jm-petit-prince.over-blog.com/
Pendant longtemps il a refusé de graver des CD et d’imprimer ses œuvres sur papier, étant un adepte du principe d’impermanence et méfiant envers tout ce qui est commercial.
Si vous ne retenez qu’une chose de lui, c’est que c’est une âme partageuse et disponible.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires