Le prix de rêve…- Plume de Marin (Khadija Elbahar)

Le rêve a plusieurs prix…..
Dont certains vous habitent…..
Et d’autres résident là_bas….
De l’autre côté…..
Vous marchez régulièrement…..
Et sortez de vos inspirations un poème…..
Et en lisant……les lettres tombent de vous…..

Quand la lionne était enchaînée……
Avec des chaînes d’esclavage…..
Des fausses chaînes……
Se tiennent tous les jours…..
Devant le bourreau……
Versé les larmes…..la tête foulée…..
Et que le bourreau ….n’entend pas ces gémissements…..
Il lui crache au visage…..
Pour la provoquer et laisser tout et abandonner…..
Pour satisfaire son instinct sanglant……

Quand elle incube ses roses…..
Les gémissements sont ettoufés…..
Combattante sans armes …..
Au milieu de terrain…..
Quand la nuit passe……
Entre les tentacules et la terreur…..
la peur…..aussi…..
Dort un museau sauvage……
Embrasse ses petits…..
Dans une forêt isolée….
Et ne réjouit pas…..

À l’aube d’un nouveau jour…..
Elle ne connait pas le jour…..
Elle ne connaît pas, la chaleur du soleil…..
Ne rêve plus…. N’imagine plus…..
ne ressemble pas aux autres femmes….
La féminité est une faiblesse et un fardeau pour elle…..
Face au parano bourreau….
Son corps est un prison ….qui capture et serre son âme…….

Chaque jour ouvre ses yeux…..
En réfléchissant ”comment libérer son âme”’
Et l’obstacle sont ses petits innocents….
Car elle est la joie et la protection…….
Contre les souffles de cette bête maladive …..
Que ses souffles bouchent les ouïes des petits….
Et poisonnant l’atmosphère de leur abris….
Ce bourreau envoie ces flèches …..
Et la pauvre les reçoit …..par patience….
Et des yeux flétris….
Un visage pâle et les traits faciaux mécontents…..

Sa nuit….est une nuit captive….
Une décision d’un vieux jour……
Où elle pensait que c’était le jour de fête…..
Et elle a planifié….et elle a rêvé…..
Mais elle n’a pas réalisé…..
Elle était seulement Leila du conte …..
Et lui le loup malin…rusé……
Qui attend que l’horloge bondisse….
Pour sauter et tuer…..

Et l’amour c’est juste des illusions….
Et les promesses sont le grand mensonge….
Le loup devient …
Le cauchemar des années, qui lui lie les poignets …
Et prenez la coupe empoisonnée …
Pour libérer l’âme tourmentée …
Après que le fouet du bourreau ait creusé son corps sensible …

Se retrouver seule dans les patries de la trahison …
Un pays où la femme du juge transporte …
Sur son dos un bourriquet……
Un pays de silence absolu et de doléances …
Pour libérer l’âme à son Créateur …
Elle laisse le corps blessé à son bourreau ..

.Le 08/12020
Par Plume de Marin(Khadija Elbahar)
Les droits sont réservés.
L’histoire de la violence qui n’a pas encore de fin, et les pauvres martyres en deuil ,quand il n’y a pas de solution.

3.5 4 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

29 vues
Khadija Elbahar (plume de marin)

Khadija Elbahar (plume de marin) (93)

Je suis Khadija Elbahar mon réel nom,.....ma plume c'est 'plume de marin, j'ai commencé a écrire , à l'âge de 13 ans .de la poésie en arabe. Je fais aussi des illustrations par PC ,qui traduit mes pensées suspendues . Dans ma scolarité j'étais scientifique,mais mon amour à la littérature m'a poussé de combattre ,et chercher aussi lire aux grands poètes .....
je suis née à Fès et mes études aussi,et j'ai connu le monde de vêtement ,le modélisme ,j'ai un diplôme ''technicienne en confection''aussi.j'adore la langue de Molière .Mon débuts étais sur des groupes Facebook,et sur plume de poète ,que j'aime beaucoup ,sur site Liguesdes poètes,ainssi que j'ai participé aux compétitions Wolf Word wooh,la plume pour moi c'est l'amie ,le frère ,la mère intime,qui traduit les cruautés que j'ai passé.et le son que je veux qu'il atteint les ouïes de l'autre. J'ai une chaîne youtube porte mon pesudo,et une participation dans les festivals de Blues avec l'artiste Christian Édziré Quesnes ,par la poésie morceau de pain ,traduite à l'arabe .Merci aux personnes qui me lisent et m'encouragent toujours .merci beaucoup au site' Plume de poète',mon beau refuge que j'aime.
Je suis née le 04/03/1968 à Fès.maintenant je réside à Rabat.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Brahim Boumedien
Membre
2 février 2021 22 h 30 min

Merci Khadija pour ce partage intéressant et utile, provenant d’une lionne : rien ne m’étonne !

Jean-Marie Audrain
Modérateur
13 décembre 2020 17 h 37 min

Profondeur, pertinence et originalité sont la force de ce beau poème très personnel.
Mes félicitations mon amie Khadija !