La Promenade du Diable – Gilles Abadie

Ce matin, tout paraît presque dérisoire

Fête Nationale transformée en cauchemar

Les pétards du très joli feu d’artifice

Se sont terminés sur un carnage à Nice

 

Après Charlie, les attentats à Paris,

Un camion fou a provoqué une tuerie

Là, sous le feu des lumières et des palmiers

Qui bordent la belle Promenade des Anglais

 

Plus rien ne les arrête, plus rien les dérange

Ils envoient leur Diable même sur la Baie des Anges

Dans la mer bleue d’une calme Méditerranée

Se reflète le rouge des corps ensanglantés

 

Encore tant et tant de victimes innocentes

Ont payé de leur vie cette guerre malfaisante

Aujourd’hui, point d’illusion sur l’avenir

Hélas, pire est peut-être encore à venir

 

A chaque boucherie, de grandes annonces

Mais au bout du compte, pour aucune réponse

L’état d’urgence n’est qu’un état symbolique

Dont se moquent royalement ces fanatiques…

Gilles Abadie

00

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

25 vues
Gilles Abadie

Gilles Abadie (41)

J'aime jouer avec les mots. Alors, après avoir commencé à écrire, je me suis mis pendant de longues années à la création de grille de mots croisés. Pour finalement revenir à l'écriture de textes et de citations que je vous ferai découvrir au fil du temps.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
O Delloly
Membre
16 juillet 2016 22 h 49 min

Oui c’est terrible d’inhumanité !