La fin de loup – Pierre Deschênes

dans les laboratoires secrets
de mes neurones surchauffés
la bête innommable tapie
dans l’ombre portée lèche
en gémissant ses stigmates

dans les officines désertées
de mes quartiers cérébraux
le loup indomptable aiguise
ses incisives finement ciselées
sur mes sens à fleur de peau

guerrier sur la crête des vents
j’ai longtemps pleuré
la mort de ma mère

dans les incubateurs désœuvrés
de mes rêves avortés
une bataille dantesque
me laisse pour mort
sur la brèche des mondes

dans l’ermitage où je chante
les messes réservées
à la gloire de mes aimés
il n’est de début sans fin
ni de naissance sans mort

guerrier sur la frange des espoirs
j’ai longtemps pleuré
la mort de mon père

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

3 vues
Pierre Deschênes

Pierre Deschênes (12)

J'habite à Montréal, Québec, Canada. J'ai eu plusieurs vies professionnelles, la plus importante comme graphiste, à mon compte puis pour une société. Il m'a aussi été donné de faire office de transcripteur, de rédacteur et de traducteur. Lors d'une parenthèse de quelques années, j'ai pu m'initier à la composition, à l'écriture, à l'enregistrement et au mixage de chansons et de pièces instrumentales. Je travaille actuellement comme sous-titreur (ou rédacteur de sous-titres), pour malentendants, pour la télévision. Et je suis aussi un adepte passionné de lettres et autres mots à mes heures.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Plume de Poète
Administrateur
30 octobre 2016 10 h 12 min

Encore un texte qui en dit long et qui exprime tellement bien des sentiments qu’on peut lire entre les lignes…
Merci pour ce partage poétique Pierre, j’apprécie beaucoup votre écriture.
Bien à vous,
Alain