La femme – Luc Harache

 

C‘est bon de contempler le noble paysage

D’une femme endormie, nue, dans un lit défait,

Les soucis ont cessé d’assombrir son visage

Où désormais sourit une exquise beauté !

 

De temps en temps, sa main dessine un rêve obscur

Et retombe avec un geste plein de malice,

C’est l’Amour qui s’amuse avec la créature

Et comble son sommeil de foudroyants délices !

 

Un frisson vigoureux vient naître entre ses seins,

Tel un vivant ruisseau dans la vallée féconde,

Et descend sans détour au nid de chérubins

Qu’est son bas-ventre ouvert et tendre où dort le Monde !

 

©Extrait de mon premier recueil de poèmes “Les anges”,

publié chez Chloé des Lys : http://www.editionschloedeslys.be

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

18 vues
Luc Harache

Luc Harache (30)

A 16 ans, je compose mon premier poème solide, « L’Ange ». Bachelier en 1983, je travaille actuellement aux Finances Publiques . Je suis l’auteur de trois florilèges :
« Les anges » édité chez Chloé des Lys (primé deux fois) ; « Le miraculé » aussi édité chez Chloé des Lys ; le dernier vient d’être publié par Chloé des Lys (prix Louis Bouilhet 2017). Le tout forme la trilogie sincère de ma vie sublimée . On peut se procurer les trois ouvrages, pour un prix modique, à l’adresse : http://www.editionschloedeslys.be

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires