Chemins du nord – Scheid Caroline

 

Chemins du nord aux longues endurances

au pays où s’attardent les cohortes de pluie

Votre splendeur de lumières longilignes

se dérobe aux courbes de la terre

Tant de rivières lourdes de sombre limon

où la lune ne vient jamais boire

Vos lacs somnolent, grouillant de secrets

Les vents déchirent les forêts comme des toiles

battant sans fin les arbres fous

Le soleil s’y découpe en tout petits éclats

arrachés aux aubes des rudes saisons

Vos nuits tranquilles ont des plis de moire

tandis qu’à fleur de plaines chantent les loups

Les dômes pierreux où s’accroche l’orage

courbent l’échine dans un ciel d’effroi

Âpreté nue des chemins du nord,

granit, cendres et herbes pauvres

vient le sommeil de brumes farouches

où l’on marche dans une mystique ferveur

 

©

 

4.3 3 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

9 vues
Caroline Scheid

Caroline Scheid (5)

Bonjour
Je me suis mise à écrire très modestement voilà quelques années, une activité qui est très vite devenue un besoin essentiel en dépit du manque de temps. Au plaisir de vous lire sur cet espace que je découvre.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Plume de Poète
Administrateur
4 janvier 2021 16 h 09 min

Merci Caroline pour ce beau partage !
N’oubliez pas d’ajouter votre biographie ou présentation auteur depuis votre profil membre afin que les lecteurs, membres et visiteurs puissent mieux vous apprécier.
Cette présentation sera affichée sous tous les textes que vous publiez depuis le site dans la fenêtre de présentation auteur.
Bonne continuation et au plaisir de vous lire à nouveau.
Bien à vous,
Alain

Alain Salvador
Membre
4 janvier 2021 14 h 17 min

Votre poème me fait revenir en mémoire la chanson de Brel “le plat pays qui est le mien”.
Et beaucoup d’image défilent dans ma tête, qui n’ont rien à envier à celles des atolls du Pacifique…
Merci Caroline