Charles Trenet par-là – Laurence de Koninck

L’ondée fait des claquettes sur le pavé,

Les gouttes tapent du pied,

Lucioles tombées du ciel,

Poétiques avec leurs ailes ;

Les parapluies sont des cerfs-volants,

Ils virevoltent dans le vent ;

Les cœurs débordent d’espièglerie,

Les pieds dans les flaques

Jouent leur mélodie,

La bonne humeur sèche la pluie,

La tour Eiffel fait le poirier et rit,

Le Champ de Mars dans les herbes folles

Cueille un bémol ;

Paris première,

Chapeau en arrière,

Roule des yeux comme des billes

Quand le soleil brille ;

Samedi et dimanche ont la vedette,

Toujours prêts à pousser la chansonnette,

Sont les rois !

Y’a d’la joie !

© Laurence de Koninck

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

30 vues
Laurence de Koninck

Laurence de Koninck (66)

Ecrire de la poésie me réjouit,
Jouer sur les mots m’enchante,
Et tant pis si rien ne se produit,
Je repasserai si ça me chante !

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires