Sur les bords de l’étang – Jean Louis Mace

Sur les bords de l’étang

 

Sur le bord feuille d’un étang

Une mouche virevoltant

Se posa pour sucer goulûment

Un nectar gluant

Ceci sous l’œil d’un lézard et d’un poisson

Il me suffirait d’un bon se dit le poisson

Quant au lézard il en eut l’eau à la bouche

Quel encas une si belle mouche

Trop absorbés ils ne virent pas le héron

Qui les observait de son œil rond

Et lorsque le lézard la mouche goba

Le héron le poisson avala

Le lézard au soleil se prélasse

Pour que son repas digérasse

Mais pour le héron un lézard quelle aubaine

Et l’attrapant le mit dans sa bedaine

Le lézard tombant sur le poisson

Eut une exclamation de stupéfaction

Ouvrit la bouche

Et lâcha la mouche

Celle-ci s’envola

Et partout se heurta

Le héron rota

Et la mouche expectora

Le lézard et le poisson

Restèrent au fond

Moralité

Quand quelque part il y a un lézard

Il ne faut pas noyer le poisson

Et surtout ne pas prendre la mouche

Pour que ça tourne héron

© 2018 Jean-Louis MACE

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

43 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Fattoum Abidi
Membre
31 janvier 2018 10 h 27 min

Merci Jean-Louis beau texte
Mes amitiés
Fattoum.

Christian Satgé
Membre
30 janvier 2018 18 h 18 min

Jolies trouvailles sur un canevas fin. Travail de fabuliste des plus amusants. Bravo