Bien n’est jamais rien ! – IlefSmaoui

Même si tu es amoureux de la lune
Ne traite pas mal les étoiles car chacune
Sera autour de toi dans ta nuit nocturne

 

La lune demeure l’élue du ciel
Elle est dans son cœur la plus sensuelle
Mais les étoiles sont essentielles
Permanentes et ans arrêt elles excellent

Même si tu es amoureuse du soleil
N’ôte pas au vent ses mille merveilles
C’est lui qui fait travail sans pareil

Le soleil demeure l’amour de la terre 
Il est son âme il est son spectaculaire concert
Mais le vent lui est fort utile lui sert
Sur ses ailes ce qui fleurit son beau tapis vert

*

  ©Ilef Smaoui – 18/06/2018

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

29 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Julie Magne
Membre
18 juin 2018 21 h 04 min

Très jolie.merci à vous.

Eric de La Brume
Membre
18 juin 2018 12 h 23 min

Joli et original. La lune, je connais un peu. Quand j”étais gosse, on me disait souvent que j’y étais. On se moquait de moi, naturellement,. Moi, l’éternel distrait!.. Quoi qu’il en soit, je voyais le bon côté de la chose et j’en étais fier. A part Tintin, personne n’y était encore allé et même pas Neil Armstrong à l’époque. A part ça, j’aime beaucoup cette ode à la lune et aux étoiles qui décorent nos nuits sans nuages