Au delà des nuages – Colette Guinard

AU DELÀ DES NUAGES

Au-delà des nuages
Le ciel fait rage
Il transporte la pluie
En paillettes de rubis.

Au delà des nuages
Des êtres sages
Ont trouvés leur logis
De la haut ils sourient.

Au delà des nuages
L’espace comme une image
S’imprime en éclaircis
Dans les cieux et les esprits.

Au delà des nuages
Les anges font barrage
Ils se sont endormis
Dans un berceau d’étoiles à l’abri.

Au delà des nuages
La clarté illumine leurs visages
Fatigués, nous sans dommage
Dans cette nouvelle nuit
Nous sommes endormis.

Texte de Colette Guinard

5 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

23 vues
Colette Guinard

Colette Guinard (436)

Je suis marié à Jean depuis 63 ans ,nous nous sommes connus gamins 14 et 17 ans , nous nous aimons d’un amour idyllique qui a enrichi ma vie et m’a donné des ailes ,de l’inspiration pour la peinture,la sculpture, la poésie , je suis en fauteuil roulant depuis treize ans après un A V C !
Actuellement je vis dans un résidence seniors afin d’être proche de mon époux qui est en face dans un ehpad en fauteuil roulant lui aussi ayant fait un très grave A V C il a perdu toute son autonomie mais garde intact son intellect ce qui nous permet de vivre notre complicité !

Nos quatre enfants nous ont donné une grande famille Jean et moi attendons ensembles le bout du chemin main dans la main, rien ne vaut la vie elle mérite d’être vécue

S'abonner
Me notifier pour :
guest
7 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Philippe DUTAILLY
Membre
5 juillet 2021 10 h 36 min

Je souhaite qu’il y ait vraiment un havre derrière les nuages mais, je n’en suis pas sûr.. Mais pour ce poème, je vous suis ..

Pascale Jarmuzynski
Membre
3 juillet 2021 18 h 11 min

Qu’il est beau ce poème Colette , et très agréable à lire ….
Quant aux petits anges, qui tiennent compagnie à nos chers disparus, ils doivent avoir beaucoup de chagrins pour nous envoyer autant de larmes depuis quelques semaines … 🤗
Douce soirée à toi Colette . 🌺

Alain Salvador
Membre
3 juillet 2021 13 h 18 min

Blanche, vous revenez à vos belles poésies, celles qui m’ont fait vous connaître et vous aimer. Merci