Vertus théologales – Véronique Monsigny –

Vertus  théologales – (Véronique Monsigny)

  

 En arrivant au monde l’enfant est terrifié

Pressentant de la vie les joies et les misères

Après neuf mois au chaud, protégé et choyé

Il se voit expulsé du paradis sur terre

 

Mais l’ange posant son doigt sur la bouche du bébé

Permet à l’innocent d’oublier la souffrance

Il offre au nouveau né telle la bonne fée

La vertu de la Foi et celle de l’Espérance

 

L’enfant croit en l’amour infini de sa mère

Préfigurant pour lui celui du Dieu vivant

L’Espérance le pousse à conquérir la terre

De ces vertus l’enfant grandit en s’abreuvant

 

Et quand il a appris à dompter ses désirs

Rassasié  d’amour et de curiosité

Il peut enfin apprendre pour son âme enrichir

A transformer ces dons en belle Charité

 

Le vieillard paré de ces théologales

La Foi et l’Espérance qu’il a su conserver

Se dénudant d’Amour en un geste royal

Il peut quitter ce monde qui l’avait entravé
reussir-sa-vie

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

6 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Brahim Boumedien
Membre
2 décembre 2015 21 h 17 min

Foi, espérance et charité se tenant par la main, formeraient un monde plus humain. Merci, Véro, pour le rappel de ces vertus devenues rarissimes.