Sensible Céline Gillet

Sensible

Sensible….sensible comme une corde de violon qui d’un trémolo de trop écorcherai la partition pour finir en sanglot.

Sensible comme la peau blanche de mon âme quand elle se perce de quelques lames…acérées….et fini en mile perles de sang coulé.

Sensible comme la lumière qui brille… et s’assombrit. Dans l’obscurité amie, je visite mes trous noirs et découvre ce qui scintille au fond…bien sur : l’espoir.

Sensible comme l’eau libre de s’écouler paisiblement ou de faire chavirer chalouper, divaguer et peut être même …couler ! Et se calme , lentement, comme pour bercer un enfant…ou s’abandonner dans un lit tranquille et se laisser paisiblement…flotter.

Sensible comme la terre qu’on cultive…et qu’on piétine. Dont on attend tout …mais a qui on ne donne rien. Nourricière ou « promise »… a usurper les rétines. Mais elle ne peut être belle que bien cajoler, respecter et aimer en son sein.

Sensible normal quoi…juste un être humain…qui rêve d’un toi et moi..et d’un joli nid pour y vivre serein.

©C.

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

28 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires