Sa seconde mort – Béatrice Montagnac

Sa seconde mort (Dizain à prélude et refrain)

 

Les flammes séquestrent la belle cathédrale

Qui abrite un récit d’une pièce ancestrale,

 

 

D’un amour utopique en chimère éternelle

Qui caresse la pierre au cordage du temps,

En ce profond chagrin d’une âme originelle.

 

 

Puis un jour le malheur arrive en contretemps

 

 

Notre dame en péril, c’est la fin d’une histoire,

Captivante et divine, en mourant sur les murs

De sa seconde mort, il reste l’écritoire,

 

 

Du grand Victor Hugo, lard aux refrains obscurs.

 

 

Béatrice Montagnac

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

11 vues
Béatrice Montagnac

Béatrice Montagnac (52)

poétesse entre rêve et réalité de l'amour à la détresse et parfois révoltée poétesse engagée(née à Lathus saint rémy 86390)

Romancière de roman policier un deuxième roman en cour d’écriture

l’écriture une évasion au delà des mots

Mon recueil de poésies sensuelles, poème d'une révolté, poésie nipponnes sont sortis aux éditions Stellamaris

S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Christian Satgé
Membre
18 avril 2019 16 h 11 min

Noble d’âme, cette nef de pierre blanche a désormais été léchée par des flammes d’un enfer sure Victor aurait décrit bien mieux que nous. Bravo et merci Béa de vous être essayé à un exercice difficile, l’émotion étant trop récente et forte.