Rien ne nous est dû – Régina Augusto

Rien ne nous est dû.

Le feuillage en bruissant éveille ma mémoire
Me rappelle ce temps au début de l’histoire,
Quand mon cœur innocent était empli d’espoir
Je n’étais qu’une enfant et je pouvais tout croire.

Je rêvais d’avenir plein de joie et d’amour
Et j’offrais tous mes rires je vivais de beaux jours,
Je portais mon sourire vers tout ce qui m’entoure
C’était un tel plaisir la vie et tous ses tours.

L’amour et ses émois sous un arbre feuillu
M’a découvert la loi quand le cœur est à nu,
J’ai appris chaque fois que rien ne nous est dû
La vie offre des choix et ses fruits défendus.

Si j’ai souvent choisi d’aimer à en crier
Enfin j’ai réussi car je t’ai rencontré,
Et je reste éblouie d’aimer et d’être aimée
A l’automne de ma vie je suis femme comblée.

Régina Augusto Auteure.
Texte protégé.

en vacances

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

5 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires