Rêverie d’une guitare – Fiona Ghuerby

FB_IMG_1478673274775

Dans le pays des douceurs,

Mon envol s’est arrêté.

Conduis-nous en sureté,

Pour traverser ces cocons,

Ces douceurs, ce champ douillet.

 

Vois ces nuages qui se pressent

Comme de petites ballerines lors d’un ballet.

Vois ces molletons de notes,

Au pays où la musique est reine,

Je scrute le ciel où roulent des nuages.

 

Sont-ils annonciateurs d’orages ?

J’entends là le bruit de l’eau.

Le son est-il juste musical,

Propice à la rêverie.

 

Do Ré Mi Fa Sol La Si Do

Mais d’où viennent ces sons ?

Je les croyais attachés à mes cordes,

Et l’écho se me répondre

« Cette mélodie est la tienne ».

 

©Fiona Guerby

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

21 vues
Sauvegardes Poèmes

Sauvegardes Poèmes (538)

Ce compte regroupe tous les poèmes des auteurs qui ne sont plus inscrits sur le site en tant que Membre afin de laisser une trace de leurs textes pour le plaisir des lecteurs depuis le site Plume de Poète.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
O Delloly
Membre
5 décembre 2016 18 h 50 min

Fiona
Ravi de te voir ici, sur ce merveilleux site, calme et généreux
Alain Bonati est un proprio adorable !
*******
J’aime beaucoup cette sonate au goût romantique, léger et chantante!
Vivement tes autres mots à venir

Bise
Oliver