Proposition en décomposition – Christian Satgé

   Petite fable affable

 

Rang et fonctions font des colloques
Vains et dangereux qui tout disloquent :
Au pays des ponctuations
On frise la révolution ;
L’apostrophe, haut perchée, dans la phrase
Appelle en toutes lettres à la jase :
« Moi que la virgule voit pygmée,
Me voilà arrivée au sommet
Et de là, vous tous, je vous écrase
Car je vous domine. Un point c’est tout !

 

 

– L’accent n’a-t-il pas le même atout ?
Rétorque la Majuscule itou.

– Qu’il ait la pente aigüe ou l’air grave,
Qu’il trémate, gras comme un margrave,
Ou circonflexe d’étonnement
Il trône tout aussi uniment
Que toi ! ajoute la virgule.
À t’ouïr, mon sang se coagule !

– Quoique nous soyons parents, l’Amie,
Il t’insupporte qu’une demie-
Portion soit au plus noble étage
Élevée, ce malgré son jeune âge.
Tu me jalouses toi dont la queue
Traîne à terre, signe belliqueux
Ne traçant ni sillon ni sillage,
Même si tu uses de ton point.

– Silence, avorton, ou deux gros points
Sauront guillemer ton arrogance :
Attends qu’une réforme te ganse
Comme d’autres ont démembré les mots
Dont l’orthographe causait des maux !

– Pourquoi se déchirer ?!… Oubliez-
Vous donc que nous sommes tous liés ?! »
Ainsi dit le tiret, philosophe
Prisant les débats d’une autre étoffe.

*

© Christian Satgé – juillet 2016

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

32 vues
Christian Satgé

Christian Satgé (834)

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
5 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Fattoum Abidi
Membre
23 juin 2018 20 h 18 min

Ah! Christian c’est superbe et original, bel hommage à la ponctuation bravo j’ai dégusté ma lecture

Laurence de Koninck
Membre
23 juin 2018 9 h 47 min

Que de compétition dans la ponctuation, bien vu ! Merci Christian.