Ouragan de cieux – Francine Rey-Terrin

Ouragan des cieux qui tombe sur la vie

Un voile se déchire en un cri éphémère
De verdure de lumière
Une ombre se glisse diaphane
Au nacre de profane
La rosée en perle de fraîcheur
Libère la candeur
Du jour qui se lève

Le masque s’étire sur l’onde plane et légère
Se plisse se ridule se digère
Se détend et se fond en flammèches
Sur l’étang plage revêche
Du cœur alangui locataire
Morne dépositaire
De fleur solitaire

L’astre aux cieux prépare ses rayons d’univers
Dardant en coin pervers
Le bouton qui éclos silencieuse merveille
La rose de sage conseil
L’invite à la parade fière
Et la tête en bannière
Défie le souffle du vent

La fleur se corolle en nuance diverses
Se pare se disperse
Embaume au loin l’horizon
Odeur de trahison
Couleurs de blasphème
Scandaleux anathème
De promesses vaines

La reine belle du jour au lendemain caduque
Se dresse tend la nuque
Sa robe enchiffonnée
Se lisse et déchaînée
Jette son dévolu
Sur l’être défendu
Et se zèbre d’envie.

Francine Rey-Terrin
© Tous droits réservés

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

13 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Plume de Poète
Administrateur
23 février 2015 7 h 29 min

Merci pour ce beau poème Francine ! :)