Mon Eldorado – Marcel Charlebois

Je traversai vos landes, rasai ma figurine
La tête sur le billot, je galopai comme un idiot
Dégainé de son colt, de ma ligne Maginot
Là où se trouve le rêve pour lequel je m’incline.

Je creusai ma fausse, en délectai les contours
Refusai de n’être point troubadour.
À la croisée des chemins, où tout concourt
À rompre avec l’appétit des vautours.

Vienne ma plénitude, l’orgie de lumière
Qui autrefois éblouit mes yeux penauds
Rapatriés par mon aura, sous mes paupières.
J’y entendis les psaumes de mon Eldorado.

4 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

3 vues
Marcel Charlebois

Marcel Charlebois (75)

J'habite au Québec, à Montréal plus précisément. Né en 1957, j'ai découvert à l'âge de quinze ans mon amour des lettres. J'ai alors tout balancé, les cours de maths, la physique, la biologie et la chimie pour consacrer tout mon temps à la lecture. J'ai depuis, comme vous le constaterez fait mon chemin dans cette vie empruntée aux aléas des caprices qui en contrôlent l’existence.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires