L’endormi et le pasteur – Saber Lahmidi

 

Il était calme en regardant autour de lui.
Il n’a rien entendu, rien vu que des soucis.
Il attend la victoire pour être ébloui.
Rien n’est venu, personne n’est passé d’ici.

 

La fin apparaissait derrière les murailles,
Et son sang-froid glacial affrontant l’été.
Tout a été perdu dans la fausse bataille.
Et tout se dirigeait vers la brutalité.

 

Avant, il était l’un des braves chevaliers,
Mystère enveloppé d’une fausse clarté,
Il sentait le rouge vif sur son bouclier.
Tout diminuait, mais ses soupçons augmentaient.

 

Il y a peu du temps, il avait entendu
Une raucité du destin dans les bruyères
Chair maudite, souffles dispersés et perdus.
Comme s’il dormait dans les bras d’un cimetière.

 

Tout est devenu noir, obscur, terreux et sombre.
Tout se confond pendant les hymnes triomphaux.
Tout a disparu devant lui, même son ombre.
Son uniforme lui a aussi fait défaut,

 

Même son costume ne lui explique rien,
Vêtu, mais il avait l’impression d’être nu.
Ni l’odeur du feu ni la froideur de ses mains.
Perdu dans l’abîme, un passager est venu.

 

Suppliques et versets qu’il entendit soudain.
Courte prière et chapelet vert céladon.
Le passant en deuil prie pour l’âme du défunt.
Pour la paix, la miséricorde et le pardon.

5 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

7 vues
Saber Lahmidi

Saber Lahmidi (107)

Saber, père de 2 garçons, médecin tunisien de Tozeur, la ville des poètes et la capitale des oasis.
Je vis au Qatar depuis 2011.
Je me laisse guider par ma patience et mon endurance. J'aime lire et écrire.
L'écriture m'a ravivé et les mots m'ont rendu heureux.
J'ai commencé à écrire de manière compulsive en juin 2020 lors du premier confinement suite à la première vague de Covid-19.
J'adore ce merveilleux site (Plume de poète)

S'abonner
Me notifier pour :
guest
6 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Pascale Jarmuzynski
Membre
23 juillet 2021 20 h 16 min

Très émouvant votre écrit Sabre, et j’ai aimé sa lecture.
Belle soirée à vous.

Mohamadine Farsi
Membre
23 juillet 2021 16 h 17 min

Triste fin pour ce chevalier, seul la prière peut soulager…Très poignant ce poème.
Merci â vous cher Saber pour ce beau partage.
Passez une bonne journée.Mohamadine.

Colette Guinard
Membre
23 juillet 2021 11 h 35 min

la victoire est dans le pardon qui amène la miséricorde et la paix,
merci du partage Saber et bonne journée en paix Colette