Le vent de Beauce – Alain Salvador

C’est un vent étésien qui souffle sur la plaine

Qui fait de cette Beauce une mer ondulante

De tous ses champs de blé des vagues déferlantes

Aux mouvements harmonieux qui sans cesse s’enchaînent

 

Je n’étais qu’un enfant je me souviens encore

De chez mes grands-parents où j’allais quelquefois

Du haut de ce grenier je voyais ce décor

Sous un Soleil de plomb ou un ciel gris parfois

 

Les moissonneuses-batteuses étaient de grands vaisseaux

Les tracteurs à côté de petits chalutiers

Mes souvenirs passés sont toujours aussi beaux

Et les vôtres peut-être surgiront du passé

 

©A Salvador

4 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

2 vues
Alain Salvador

Alain Salvador (252)

Je suis né en 1956, et ai toujours eu le goût pour l’écriture.
Cependant je n’ai fait aucunes études , ni de lettres ou autre chose de bien gratifiant.
Je n’ai qu’un CAP de mécanique en poche et ma vie passée en usine , ma famille avec mes trois enfants, font que depuis ma retraite, j’ai repris du temps pour me consacrer aux mots.
On pourrait dire de moi que je suis plutôt un autodidacte.
Les quelques personnes à qui je fais lire mes textes me disent que j’ai une facilité d’écriture.
A cela je leur réponds: ”ce n’est pas toujours si facile qu’il n’y paraît… ” Et pour l’orthographe, et bien je révise les règles…Il n’est jamais trop tard si l’on veut entreprendre quelque chose dans sa vie.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires