Le plumier et l’encrier – Marco O’ Chapeau

 

Le plumier et l’encrier

Ce que je retiens de la classe

lors de mes toutes premières classes,

c’est les taches, oui les taches,

oui je sais, point la classe.

 

Le rapport que le cahier avait à l’encrier

l’appelant se sentant bien trop blanc,

voulant s’écrire, s’assombrir, se noircir,

tout en me faisant maudire et puis aussi médire.

 

Et comment s’évertuant sur les taches,

sur mes trousses sans rescousses,

le buvard tamponnant, noircissant,

mes cahiers d’écoliers raturés et tachés.

 

Et la plume écrivait, dessinait, corrigeait,

des traits noirs à cheval sur des lignes rectilignes,

mais mes doigts trop souvent coloriaient, surchargeaient

ces esquisses sur la page, faisant perdre courage,

en me donnant la rage.

 

Ah le plumier, l’encre et la plume,

une époque révolue, dont l’histoire m’est connue,

mais qui depuis longtemps s’est tue,

et qui aussi mourut.

 

Car à la deuxième école, l’effaceur, le stylo, les cartouches,

ont laissé sur la touche l’encrier, le plumier

et les taches… qui font tache.

Car là, je suis potache,

et la plume au plumier est restée.

et c’est là qu’elle a terminée… sa terrible épopée

Mais peut-être qu’un beau jour,

ou alors, une nuit, au clair de la lune…

 

Marco O’Chapeau le 24 octobre 2020

débuté le 7 septembre 2017

Pour un groupe de Poésie sur fb sur le thème de « la rentrée des classes »

Image “Pen + Inkwell” by Fred Merchán is licensed under CC BY-SA 2.0

5 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

14 vues
Marco O' Chapeau

Marco O' Chapeau (7)

Je m'appelle Marc Jerabek. Marco O' Chapeau, c'est un peu un nom d'auteur, un nom d'artiste amateur. de temps en temps quelques chapeaux pour le magot. Ecrire et dire. J'écris assez régulièrement depuis fin 2007. Epoque où j'ai suivi mon premier atelier d'écriture. Beaucoup d'autres ont suivis. les ateliers d'écriture me font voir d'autres points de vue, d'autres façons d'écrire et aussi des choses ou sujets auxquels je n'aurai jamais pensé tout seul. J'écris des textes assez variés, sur différents registres, certains du côté humour ou parfois dans l'émotion, la tendresse, ce qui me traverse... ça me fait bcp de bien d'écrire. ça me fait aussi grandir. Quand j'écris un texte, il me fait un peu voyager et voyage avec moi, quand je me déplace par exemple aux moments où j'y pense. Je lis beaucoup les autres sur fb, (par exemple) et je pense que cela m'apprend beaucoup aussi. (Photo le 21 mars 2021)

S'abonner
Me notifier pour :
guest
5 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Alain Salvador
Membre
13 mai 2021 23 h 22 min

un poème aux odeurs de mon école primaire, celle des années 1960

Arnaud Mattei
Membre
13 mai 2021 6 h 17 min

ah ces encriers et ses plumes de notre enfance. Doux souvenirs, merci

Plume de Poète
Administrateur
12 mai 2021 19 h 45 min

Joli texte Marco, merci pour ce partage.
J’aime beaucoup votre style avec des mots simples qui reflètent parfaitement les émotions, les sentiments. Le tout est fort bien imagé avec de beaux clichés.
Et oui où est donc le bon vieux temps de l’encrier, je me rappelle y mettre une bille dans le trou central pour éviter que l’encre sèche…
J’ai passé un bon moment à vous lire.