Le paresseux – Eric de La Brume

Fatigué, je suis fatigué
tout m’épuise, le travail surtout
j’aime à me reposer
passer de longues journées allongé.

L’autorité, les obligations, la ponctualité
sont des choses qui me terrassent et m’épuisent.
Le travail est ma hantise
et me donne envie de rejoindre mon lit.

Je suis d’accord avec le vieil adage :
Travailler c’est la santé,
ne rien faire c’est la conserver.
La santé je l’ai, alors autant ne rien faire.

On me dit paresseux, pourquoi pas ?
Je le revendique et ça me plaît !
Pourquoi travailler
et m’enfoncer dans cette routine.

Beaucoup me disent,
tu dois travailler,
participer à la vie de la société
Être solidaire !

Moi, je ne vois pas pourquoi,
personne ne m’a jamais aidé,
je touche un petit pécule,
j’ai des maux de ventre et des migraines.

Ma maladie, c’est le travail.
Je ne le dis pas, car personne ne le comprend
et on voudrait alors m’en donner
ce qui risquerait de me faire mourir d’épuisement.

On me dit souvent, pense aux autres,
qui ont travaillé toute leur vie,
touchent une petite pension ou parfois,
perdent leur emploi et ont moins que toi.

Alors, moi ça me conforte dans mon raisonnement,
je ne touche pas beaucoup mais ça me suffit.
De l’ambition je n’en ai rien à faire,
je ne demande qu’à vivre !

On me dit paresseux, et bien c’est mon métier.
Pourquoi travailler si on a l’occasion de ne rien faire
et que le faire vous rend malade !
Je suis paresseux et je le reste !

*

©Eric de La Brume – Le 10 mai 2018

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

45 vues
Eric de La Brume

Eric de La Brume (331)

Bonjour et bienvenue dans mon monde! Ce que vous aller trouver ici, je ne sais pas exactement comment on peut le qualifier. Je pense que ce sont des textes qui expriment un ressenti et qu'on peut qualifier de textes poétiques et c'est pourquoi j'ai choisi cette rubrique. Ce sont des mots et des phrases jetés au hasard, de manière éparse et automatique que je cherche par après à agencer,et à leur donner un sens et une couleur. La poésie, pour moi, c'est l'expression de l'âme, un peu comme si on se noyait dans son propre regard et c'est ce regard que je tiens à vous partager..

Si vous désirez voir l’entièreté de mes textes, vous pouvez toujours vous rendre sur mon site officiel

S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Fattoum Abidi
Membre
10 mai 2018 23 h 08 min

Très beau partage, personnellement le travail c’est sacré pour moi et c’est ma dignité, je respecte votre choix, la satisfaction est un trésor inestimable, bravo pour ce ressenti généreux
Douce nuit
Mes amitiés
Fattoum.